back to Previous / zurueck zum letzten

Andreas Jaeggi / Back

to the Next  / zum naechsten

Cocteausmose

If film not viewable here, please click on eye symbol to watch it on YouTube.

If film not viewable here,
please click on eye symbol to watch it on YouTube.

L'œil est double qui s'abat sur une main aux doigts longs et frangés sur un monde de boites vides comme le regard de l'Arlequin sorti de sa boite il y a autour de l'œil trouble le fard de nitrate qui teinte les rides une suite d'impasses conduites par les conditions de la lumière – œil est masculin langue est féminin appareil photo est masculin/féminin – l'œil du chaman trans(e) voit à travers de travers il entend à quoi les visages sont assignés la photo est comme un portrait mais sans l'identité de l'identité de la photo c'est bien déjà car on peut voir l'œil aux mains de pianiste aux nervures de piano la continuité entre l'œil et l'œil et l'œil et le front et le front et le nez et le nez et les lèvres et les lèvres et les mains et les mains et l'ombre et la lumière d'ailleurs il est en noir et blanc son visage comme le reste

Il y a l'œil double on aimerait en voir le négatif il y a la main le solfège d'épaisseurs des corps des autres pourtant il a fui lèvres étroites vois-tu la carte qui manque le cœur visé un autre combat le grand évadé la lumière la photo qui bave de son œil à ton regard

Vincent Vivès
2018
 

 

4 voyelles + 3 consonnes = COCTEAU

Comme une coque, une cale, une cache où des marins enfouissent leur érotisme secret

Commence avec un « C » le voyage d'une voix humaine bénie des Dieux

Le « O » qui suit est celui de l'Olympe, organique, optimiste, opératique. Une histoire d'« O » au masculin

Celle d'Orphée en osmose avec l'autre « C » qui tout contre chante, claque et cogne sur le « T » du Testament, du théâtre, de Thomas l'Imposteur, du toréador au trait dessiné dans l'urgence des testicules

Un « T » terrible pour les enfants qui s'en amusent

Témoin-transfert-tragique vers le « E » Eurydice s'accroche corps et âme. Elle espère qu'un Aigle à Deux Têtes imaginaire vienne réécrire son récit mythique d'une plume noire trempée dans le Sang du Poète

Transie, elle attend le « A » d'amour pour accomplir l'impossible ! Pas d'amnistie. Ni Arlequin, ni les Arts et Lettres, ni les amitiés multiples du croqueur d'hommes ne volent à son secours

La Belle n'a pas de Bête pour métamorphoser le sortilège en conte de fée. Il est trop tard et déjà le « U » annonce la fin du nom dont le prénom est Jean

Le « U » de l'univers qui d'une étoile signe ses rêves

Alain Germain
2018